lundi 11 novembre 2013

Gallica et la presse ancienne : des mines d'informations

Il y a quelques mois, au retour de mes recherches aux archives départementales de la Meuse, j'avais découvert des renseignements sur la fiche matricule de mon arrière-grand-père, Eugène PETIT ; renseignements que j'ai eu la joie de retrouver sur le site Internet des archives de la Meuse. 
En effet, celles-ci ont numérisé une partie de la presse meusienne. J'ai pris un journal qui semblait couvrir la région de Commercy, et je suis tombé sur un article relatant un évènement en lien avec mon grand-père!  Inespéré? hasard? C'est à ce moment-là que j'ai réalisé l'atout que pouvait représenter la presse ancienne dans les recherches généalogiques.
Ce n'est qu'un début...

La recherche sur le site meusien est intéressante mais longue car tout doit être feuilleté, page par page, en petits caractères.
C'est là que le site Gallica intervient.
Sur le site Gallica, les documents de la presse ancienne, en plus d'être mis à disposition, sont indexés : c'est-à-dire qu'en tapant le nom d'une personne dans le module de recherches, celui-ci vous indique les pages susceptibles de correspondre avec la personne recherchée.

Une méthode pourrait donc consister à rechercher tout d'abord via Gallica puis à étendre sur la période concernée sur les archives meusiennes.

Cependant, la recherche n'est pas si aisée. Même s'il est possible de restreindre sa recherche par support, pas période, par auteur, etc...la recherche d'un ancêtre s'avère longue et pas forcément en lien avec votre but premier.
C'est là que la sérendipité intervient ; car si l'ont veut bien se donner un peu de temps, on peut découvrir des évènements insoupçonnés en lien avec nos ancêtres.
Que trouve-t-on dans la presse? des évènements de la vie de tous les jours qui donnent vie et montrent le quotidien de nos ancêtres! Bref, tout ce que je recherche.

Pour illustrer mes propos, je vous donner quelques exemples ci-dessous.

Recherches sur mon ancêtre Appoline ARNOULD

Le but dans une généalogie étant de retrouver ceux dont on n'a plus la trace, j'ai décidé de taper les prénom et nom de l'arrière grand-mère de mon grand-père, à savoir : Appoline ARNOULD.
Appoline est née à Fréméréville en 1836. Mariée à Ferdinand PETIT, celui-ci la laisse veuve en 1883 à Lérouville, toujours dans la Meuse.
Sur les recensements mis en ligne sur le site des archives départementales, je la retrouve à Lérouville en 1891. Les recensements suivants sont ceux de 1926 et elle n'est plus inscrite à cette période.
J'avais bien écrit à la mairie de Lérouville qui m'a répondu qu'Appoline n'était pas décédée dans cette commune. J'avais recherché dans les communes alentours avec la limite de 1902, sans succès.

Pour revenir à ma recherche, une myriade de réponses m'est alors proposée mais je décidais de suite, de restreindre au XXème siècle, à la presse...
Après quelques minutes de lecture, c'est là que Gallica me propose une Appoline Arnoud veuve.
Il me renvoie alors au Bulletin Meusien du 10 décembre 1914 évoquant une liste d'adresses...?!
AD55 - Le Bulletin Meusien 1914 page 8/15 Cote 95T

Sur le paragraphe "Lérouville", est indiqué que Mme Appoline Arnoud, veuve, se trouve désormais à Euville...!

AD55 - Le Bulletin Meusien 1914 page 8/15 Cote 95T

Quid de cette liste d'adresses?
Dès le début de la guerre, la Meuse est très affectée avec des bombardements, des morts civils, des déportés, et par voie de conséquence, des déplacements de population se réfugiant dans toute la France dans leur famille ou autre. En temps de guerre, sauve qui peut et la famille est le meilleur des refuges.
Le Bulletin Meusien avait donc pour vocation d'informer les meusiens de ceux restés au pays, et d'indiquer leur nouvelle résidence.

AD55 - Le Bulletin Meusien 1914 page 3/15 Cote 95T
 Pour moi, cette information est inespérée car elle m'apprend que :
- Appoline est toujours vivante en 1914,
- et qu'elle est probablement partie vivre chez son fils, mon ancêtre, Jean-Emile PETIT, charron aux carrières d'Euville, commune située après Commercy.
Je peux donc supposer qu'elle y est également décédée : information à confirmer avec la mairie d'Euville ; mairie qui n'a jamais voulu me communiquer de copies malgré la justification de mes liens de parenté, l'envoi d'enveloppes timbrés et ma proposition de rembourser les coûts de copie (je ne sais plus quoi faire...).

Recherches sur mon ancêtre Anne-Marie Éléonore DUMANOIS (dont j'ai déjà parlé ici)

Je savais qu'elle habitait Saint-Mihiel depuis au moins 1903, et qu'elle y est décédée en 1939.
En feuilletant les premières pages du Bulletin Meusien de 1914, dans la 2ème liste du Répertoire des adresses du une Mme Marie DUMANOIS, de Saint-Mihiel, est dite résidente à Nice...Est-ce la même?? Comment le savoir?
AD55 - Le Bulletin Meusien 1914 page 4/15 Cote 95T

En saisissant cette fois-ci, son nom de famille dans Gallica, elle est évoquée avec son mari, dans un article du Bulletin Meusien du 3 juin 1915 relatif à la liste des meusiens recherchés par leur famille.

J'y apprends que sa fille et son petit-fils, mon arrière grand-père, Marcel VIARD, la recherchent, elle et son mari!!
Gallica - Titre : Bulletin meusien : organe du Groupement fraternel des réfugiés et évacués meusiens - 1915/06/03 (N31) vue 3/4

Gallica - Titre : Bulletin meusien : organe du Groupement fraternel des réfugiés et évacués meusiens - 1915/06/03 (N31) vue 3/4
Je sais qu'ils ont survécu à cette guerre, mais où sont-ils passés...? à Nice, tranquillement au soleil...?
Peut-être le découvrirais-je si je prends le temps de feuilleter ce journal.
En tout cas, ces archives sont très enrichissantes.

D'ailleurs, c'est toujours en saisissant son nom dans Gallica, qu'elle est mentionnée, dans une affaire criminelle...

à suivre :-)

Outre cette liste de recherches de personnes, le bulletin Meusien nous mentionne la liste des morts au champ d'honneur et des civils tués suite aux bombardements, les civils déportés en Bohème, Autriche...des éléments poignants, choquants que je ne connaissais pas  et que j'essayerai d'évoquer dans un prochain article.

Comme toujours, n'hésitez pas à me laisser vos réactions et vos conseils.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire est bon à lire :-)
Merci de m'indiquer vos noms ainsi que vos comptes twitter, facebook et blogs associés afin de vous faire connaître.