dimanche 8 septembre 2013

La nécessité du logiciel de généalogie et du partage en ligne, tout en un!

Pour faire suite aux propos d'Elise, dans son article "Faut-il créer son arbre généalogique en ligne" sur son blog "Auprès de nos Racines", je viens me poser la question suivante : 
Quel est l'intérêt d'avoir un logiciel de généalogie qui ne puisse nous permettre de faire un partage en ligne? 
et quand je parle de partage en ligne, je parle d'un partage avec transmission de l'intégralité des données telles que saisies dans le logiciel.

Mon logiciel: Heredis

Il y a bientôt 2 ans, j'ai acquis le logiciel Heredis pour Mac. Très fonctionnel, avec une bonne ergonomie, j'en suis encore satisfait. Je saisis sur ce logiciel, énormément de données, qui vont des cotes des actes, aux témoins, professions, notes diverses, mais aussi les pièces jointes tels que les actes et photos.
Il s'agit, comme vous le savez, d'un gros travail.

Les problèmes du partage en ligne...

Mon problème, qui n'en est pas vraiment un pour un généalogiste, est que je veux partager toutes ces saisies et documents à ma famille et aux autres généalogistes.
Grâce à des sites de partage en ligne comme Généanet, ou même Planète Généalogie (site de partage d'Heredis), les internautes peuvent visualiser mes résultats.

Le vrai problème est qu'ils ne peuvent pas tout visualiser : pour la simple et bonne raison que lorsque j'intègre mon gedcom actualisé dans Généanet, les informations qui y sont contenus ne sont pas toutes reprises en totalité:
- notes pas forcément reprises, 
- termes en anglais, 
- présentation pas du tout satisfaisante.

Le plus grave est que les documents tels que copies d'acte et photos ne sont pas repris et intégrés automatiquement avec les saisies.
Le terme de gravité peut être employé car, comme je le signalais ci-dessus, la saisie et le rattachement des actes prend beaucoup de temps.
De ce fait, je me dois de rattacher de nouveau des photos et des actes sur Généanet.

...et de la saisie multisupport

Cela fait doublon avec le risque d'oublier des documents et de ne pas mettre exactement le même contenu entre le logiciel et le site de partage en ligne.
Pourquoi devrais-je m'efforcer de faire ce travail fastidieux?
Je suis en activité professionnelle, et même si la généalogie est une passion, un hobby, dans le peu de temps que j'y consacre, j'ai l'impression d'y faire des choses que je ne devrais pas, et ainsi me disperser.

Ce que souhaite un généalogiste: une simplicité d'utilisation sur un support unique

Ce que j'essaye de dire est que le généalogiste, qu'il soit amateur ou professionnel, ne doit pas simplement s'adapter et jongler entre les logiciels et les sites de partage en ligne.
Les logiciels et les sites de partage se doivent de s'allier ou de se développer pour faciliter la tâche des généalogistes.
Par manque de temps, je ne peux me permettre de faire plusieurs saisies.

Il me faut: 

1) un logiciel complet où je puisse:
- saisir un maximum de données (donc illimité),
- éditer des statistiques et surtout une ligne de vie,
- rattacher toutes sortes de documents (actes, photos, recensements...),

2) un logiciel qui me permette de partager tous ces éléments, tout en respectant la confidentialité des contemporains.

En l'état actuel des choses : que faire?

1) abandonner Heredis et saisir intégralement toutes mes données dans Généanet ?
et n'utiliser donc qu'un seul support? Cependant Généanet m'apporterait-il toutes les fonctionnalités d'Heredis Mac? A priori, non. 
2) Rechercher un logiciel qui publie dans le même temps sur un site en ligne, avec respect de la confidentialité?

Je suis très content de Généanet qui propose des correspondances, des alertes et dispose, depuis peu, d'une bonne application pour smart phone.
Seulement, il ne propose pas encore toutes les fonctionnalités d'un logiciel.

Test du logiciel Family Tree Builder

Le site My Heritage, que je découvre, notamment avec son logiciel Family Tree Builder, permettrait-il tout cela?
La présentation est assez agréable.
Je viens de télécharger le logiciel et le rapport de chronologie qu'il propose pour chaque ancêtre est bien présenté, même s'il ne reprend pas les professions. Des options permettent d 'adjoindre des photos, d'inclure des faits personnels, mais également les sources.
Malheureusement, ce logiciel n'existe pas encore en version Mac, ordinateur que j'utilise quotidiennement.
Je le teste sur PC, et je n'en suis qu'à mes débuts.
Malgré tout, d'emblée, après le téléchargement qui m'a été proposé des données mises en ligne sur le site My Heritage, il a repris mes données mais également mes photos!
Le logiciel me propose également d'avoir plusieurs généalogies, comme Heredis, ce qui n'est pas possible sur Généanet (ayant testé...), et d'avoir ainsi plusieurs comptes sur le site My Heritage.
Tout est lié entre le logiciel ET le site en ligne.

Family Tree Builder est accessible hors ligne : pratique lorsqu'on n'est pas connecté, et permet de mettre les données en ligne par synchronisation une fois le réseau revenu (comme Heredis d'ailleurs).

L'inconvénient de My Heritage, ou son avantage, est qu'il dispose davantage de données internationales que Geneanet. Au niveau français, les "smart matches" seraient donc moins courantes car les généalogistes français utilisent plus Généanet.
Malgré tout, ma généalogie est intégralement française, et je reçois tout de même des propositions de correspondance, presque quotidiennement.

L'inconvénient majeur de My Heritage, comme le disait d'ailleurs Elise, serait son coût : plus de 100€ ! et encore, il s'agit d'un tarif spécial pour la première année, pour avoir un arbre "illimité".

Comme vous le voyez, je n'ai pas d'intérêt dans telle ou telle solution. Mais il semblerait que My Heritage soit plus en accord avec mes exigences.
Je ne suis cependant pas encore sûr de passer le pas, vu le coût.
Ce qui est sûr, c'est que je pourrais me permettre d'être abonné à deux sites. Un choix devra être fait.

Merci de me laisser vos remarques et expériences sur le sujet.







15 commentaires:

  1. Tres interessant article. Comme toi, je suis sur Heredis qui ne me convient qu'à 80% mais je ne partirai en aucun cas sur un arbre en ligne type Geneanet - qui ne prend en compte que les événements Naissance mariage décès ... quid des recensements et autres actes passionnants et riches d informations.
    L'appli de Geneanet est géniale, et je ne vais probablement plus synchroniser Heredis sur mon Ipad, pas convivial du tout.
    Mais maintenant tu me donnes envie de tester MyHeritage. Je me demande si je ne vais pas t'en vouloir :)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi, j'ai testé MyHeritage et son logiciel. Pas mal en effet... mais avant de confier ma généalogie à un site, j'ai besoin d'avoir confiance et c'est là que le bas blesse. MyHeritage est un site étranger qui s'est fortement développé à coups de capitaux et de rachats de sites à droite et à gauche. Je ne suis pas rassuré sur la pérennité de mes données et la possibilité de les retirer à tout moment. Et qui me dit que ce site ne vendra pas un jour mes données sous la pression de ses actionnaires financiers ? En attendant, je garde Heredis et je continue surtout à partager mon arbre sur Geneanet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Vous pouvez à tout moment supprimer votre compte avec vos données en ligne :

      "Supprimer le compte
      La suppression de votre compte supprimera vos données de façon définitive"

      et dans la politique de la compagnie :

      "Une fois l'information supprimée, le site est effacé des serveurs de MyHeritage.com et ne peut pas être restauré."

      Supprimer
  3. Ah tu m'as devancé dans la mise en ligne de cet article, j'ai ébauché le mien suite suite à nos échanges ailleurs... Tu dis et penses la même chose que moi, aux différences près sont le coût (le prix en Amérique du Nord est moins élevé, pourquoi ? aucune idée !) le dispersement.

    Finalement avec ce "tout en un" on paye qu'une fois ! Si tu as Heredis (achat du logiciel plus les mises à jour non gratuites aux 18 mois), PG payant par trimestre (pour quelle utilité ? il n'y a aucun outil venant avec), Geneanet payant annuellement pour certaines fonctionnalités, fais le calcul à long terme.

    Il va de soi que les smartmatches françaises soient plus rares si peu de français s'y inscrivent, mais lorsqu'on a des branches ailleurs qu'en France, quel bonheur !

    J'ai godillé pas mal dans les logiciels et à chaque fois j'en tirais la même conclusion : il manque toujours quelque chose et faut attendre une éventuelle mise à jour ou mise à niveau pour voir apparaître des gadgets, ou pire des disparitions de fonctionnalités ! Il n'y a pas que la saisie qui doit être satisfaisante, le reste doit l'être aussi, la géolocalisation (lieu, nom, orthographe) doit être respectée, cohérence dans les faits (un logiciel qui se permet d'éditer (interprétation) des choses sur un fait non enregistré comme tel). Stabilité du logiciel. Portabilité intégrée et non pas par des tours de passe-passe alourdissant les échanges

    Le choix de changer de logiciel ne se fait pas sur un coup de tête, mais il est évident qu'il faut en tester plusieurs pour trouver celui qui nous convienne le mieux. Mes tests ont même été sur des logiciels anglophones liés à Ancestry, qui du même principe que FTB synchronisant avec les registres indexés ! Pas de chance de ce côté puisque seulement deux départements français y sont.

    Je joue avec FTB depuis 3-4 ans dont j'en fait maintenant mon logiciel principal, lui au moins respecte la localisation, capable de faire des arbres familles proches (oncle, cousins, etc), correspondance avec d'autres usagers. Édition d'états en plusieurs langue (utile pour moi, cousinages certains avec des anglophones canadiens et américains). Site familial intégré (anniversaires, conversation, calendriers), et plein d'autres choses !

    FTB est pour moi le tout-en-un, enfin, qui répond pleinement à mes attentes, plus besoin de m'abonner à d'autres services pour compléter mes besoins, le logiciel est gratuit, il est donc normal qu'en échange il y ait le côté payant (1 an = 119$, 2 ans = 191$, 5 ans = 417$) pour avoir toutes les fonctionnalités en ligne. On n'a rien sans rien, non ? Le jour où il y une meilleure offre alors j'irais là. Mais une chose est sûre, je ne veux plus perdre mon temps à me poser des questions avec un logiciel du genre : ah oui comment fait-on ça parce que telle fonction n'existe pas ? Ah mince je dois encore faire un gedcom, le bidouiller puis l'importer par ce que le traitement par lot n'existe pas !

    Ah non ! je veux être un généalogiste qui cherche, qui trouve, qui raconte, qui exploite ! je ne veux pas être un généalogiste "perte de temps" avec une panoplie de logiciels.

    Lorsque je vois apparaître de nouveaux services en ligne prometteurs je me demande bien ce qu'ils vont m'offrir de mieux que le tout-en-un. Il y aura obligation d'être connecté, échanges pharaoniques de médias, qui contrôle ? qu'adviendra-t-il des données si l'un d'eux échouent ? hum ça e laisse perplexe.

    (extraits tirés de mon ébauche, c'est à dire bruts ... :)

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour Benoît,
    Merci pour la mention de mon article ;-)
    C'est une question très intéressante. Pouvoir lier son logiciel de généalogie à son arbre en ligne permettrait en effet un certain gain de temps.
    Néanmoins, les solutions qui le proposent actuellement ne me conviennent pas. Comme je l'ai déjà dit, MyHeritage me parait vraiment cher par rapport à une solution logiciel + Généanet (on paye seulement le logiciel car il est possible de publier son arbre en ligne gratuitement sur Généanet, sans limitation). Et, comme Jean-Pierre, le côté trop commercial du logiciel ne m'inspire pas suffisamment confiance pour y mettre toutes mes données.
    Au final, cela dépend essentiellement du type de données que l'on souhaite mettre en ligne. Pour le moment, je ne souhaite partager que des données généalogiques pures (pas de médias), donc l'envoi par Gedcom sur Généanet me convient parfaitement et c'est assez rapide. Mais je comprends que cela ne soit pas satisfaisant si l'on souhaite publier également ses médias.
    Elise

    RépondreSupprimer
  5. Rebonsoir
    comme je suis curieuse, je suis allée tester FTB - oui je sais, j'avais dit que je ne le ferais pas :( - j'ai un peu joué avec, il y a des fonctionnalités qui me plaisent - du genre indiquer une date pour un métier - mais je n'ai pas encore compris comment fonctionnent les sources et où ont disparus mes témoins - dont je me sers beaucoup.
    L'export vers Excel existe, meme s'il est loin d'etre parfait - au moins il existe.
    Ce qui ne me convient pas, c'est la liaison quasi constante avec internet, en 1 heure j'ai du avoir au moins 20 messages me proposant de mettre en ligne pour telle et telle fonction.
    Je vais encore regarder ca un peu, meme si je doute d'abandonner Heredis après qui je rale, mais que je commence à bien connaitre.
    Passer sur un autre logiciel m'obligera forcément à retraiter une partie de mes données - principalement la mise en forme de mes sources - et je n'y suis pas prete pour l'instant

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que la perte de vos témoins est lié au GEDCOM...Ce dernier n'est pas prévu pour gérer des événements partagés contrairement au GEDCOM X 1.0 (la nouvelle norme des Mormons ):

      Voir http://www.gedcomx.org/

      Supprimer
  6. Bonsoir,
    Vous oublier tous le plus important!
    En effet que faites vous du respect de la norme GedCom?!
    Pour moi c'est la première des questions que je me pose! Si mon fichier .ged obtenu est conforme à la norme nous avons déjà 95% de la possibilité de communiquer nos travaux.
    Sur ce point il ne reste plus beaucoup de logiciels en course! Et bizarrement les commerciaux/privateurs/payants ne sont pas vraiment au rendez-vous!
    Il ne s'agit pas de créer un fichier .ged propre encore faut-il être capable de lire un fichier .ged propre correctement.

    Ce n'est qu'après que l'on peut se pencher sur la question d'une exploitation directe en ligne.
    À ce moment on se pose la question de quelles données sont indispensable pour un échange?
    Faut-il tout mettre en ligne?
    Est-ce réellement souhaitable?

    Quel contrôle de la fiabilité des informations mises en ligne, même sourcées? Généanet regorgent d'erreurs dues à une mauvaise lecture, une mauvaise interprétation, la recopie sans contrôle des sources.
    La naissance d'Antoine PAYET, primo-arrivant de la Réunion, en est un parfait exemple. Une non lecture de la source d'origine a généré des erreurs du lieu de naissance. Certains ont gommés la référence au Dauphiné ce qui nous amènent dans le Forez (allez donc dire à un alsacien qu'il est lorrain vous m'en direz des nouvelles). D'autres ont fait la lecture de Saint-Prim (38), hors le texte originel dit clairement 'Saint-Prix en Dauphiné' mais pas de chances pour eux il y avait 2 Saint-Prix en Dauphiné et le premier correspond bien au Saint-Prim sus-nommé (mais pas de trace de ce patronyme avant et après, le second est Saint-Priest (69) qui à l'époque était aussi en Dauphiné et où là on a des traces de ce patronyme. Certes on cherche toujours la naissance et les parents d'Antoine.
    Et pendant ce temps tout le monde copie bêtement deux informations non vérifiées en se réfèrent à un historien célèbre de la Réunion.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Suite du commentaire


      La seule solution résiderait dans un arbre universel unique que chacun alimenterait de ses recherches.
      Mais voilà on en revient à la fiabilité de la source et de son interprétation.
      Qui contrôle? sur quel critère?

      La solution reste en la mise en ligne de certaines données et de partage suite à contact de ses données dans le format GedCom. Il faut quand même se poser la question de la transmissions des médias. Devons nous transmettre le fichier média?
      Personnellement je suis très mitigé et les deux réponses sont possibles.
      Je pense que la référence complète de la source est suffisante car elle permet à l'autre d'aller vérifier par lui-même l'information et se faire son idée.
      La transmission du média (copie) est un risque de suggestion forte d'une lecture du document transcrit sauf erreur grossière, et encore, comme on le voit avec PAYET, ce n'est pas gage de fiabilité.

      Pour moi un bon logiciel de généalogie devrait nous faire travailler à l'inverse de ce que nous faisons actuellement.
      En effet nous sourçons un individu au lieu de décrire une source.
      La bonne logique de travail serait de dire
      le dépôt d'archive ou documentaire (REPO en GedCom)
      Le support du document consulté (MEDIA)
      Le document avec sa cote (SOUR)
      la transcription du document (NOTE)
      La saisie de l'individu (INDI) ou de la famille (FAM)

      Maintenant il est parfaitement possible d'avoir tout en ligne en diffusion mais pas en modification! Le logiciel Ancestris répond à toutes les problématiques principales que sont la validité du GedCOM (of course on travaille directement sur le fichier lui-même donc pas de format ésotérique et assurance de la correcte grammaire gedcom), la possibilité de transmission par la création de cd ou de fichier à mettre en ligne sur son propre espace. Pas de soucis avec l'utilisation future de vos données puisque c'est vous qui décidez. Les médias sont toujours le point faible en ce que la diffusion implique de l'espace disque assez conséquent.

      Bizarrement je ne paie que pour mon espace disque, Il existe des solutions simple, efficace et qui pourront facilement répondre à ces soucis et ceci à moins de 90€ par an pour 25Go + votre nom de domaine à 12€. Donc nous disons 100€/an et nous contrôlons réellement nos données et actuellement vos solutions dépassent largement ce tarif et vous ne contrôlez RIEN.
      Cherchez l'erreur.

      Supprimer
    2. Non je n'oublie pas le gedcom, mais ce n'est pas le sujet. Le tout-en-un permet de s'en défaire. Il va de soi que si le logiciel a des manques il faut que son gedomm soit le plus parfait possible. Au pire, le logiciel qui reçoit ce gedcom soit capable de l'interpréter correctement. Pour ma part les deux seules fois maintenant que j'en ai besoin avec avec GenoPresse (qui a la faculté de s'adapter avec la plupart des gedcom) et Joaktree pour ma mise en ligne personnelle, lui aussi s'en accommode très bien.

      Supprimer
    3. Bonsoir,
      'qui a la faculté de s'adapter avec la plupart des gedcom'
      Il n'y a pas un problème dans cette affirmation?!
      Il n'y a pas 50 gedcom! Il n'y a qu'une seule grammaire gedcom!

      Ce sont les logiciels de généalogie de départ qui ne respectent pas la grammaire! Et/ou peut-être GenoPresse qui n'est pas suffisamment rigoureux pour respecter la norme.

      Ancestris travaille directement sur le fichier GedCom qui je le rappelle n'est qu'un fichier texte.

      Comment le GedCom ne serait pas le sujet?!
      C'est la base de tout! Si le gedcom n'est pas bon inutile d'espérer faire de bons échanges et partages.

      Supprimer
  7. Bonjour,

    Un des commentaires précédents dit : "La seule solution résiderait dans un arbre universel unique que chacun alimenterait de ses recherches."

    Cette remarque me paraît essentielle.

    En effet, en tant que généalogiste fréquentant les sites de partage de données, deux problèmes principaux se posent aujourd'hui pour moi :
    - je dois re-saisir les informations trouvées en ligne dans mon propre logiciel de généalogie (éventuellement en ligne)
    - je dois vérifier au préalable que ces informations sont exactes, en consultant la source (étape indispensable car les sites de partage de données généalogiques sont truffés de données erronées, recopiées d'arbre en arbre)

    Un logiciel "parfait" en ligne aurait donc au moins deux fonctionnalités :
    - mon arbre ne serait que l'extrait d'un seul arbre, plus grand. Dans ce grand arbre, je pourrai par exemple "tagger" une personne comme étant mon ancêtre.
    - toute information ajoutée devrait être sourcée, par une personne qui a consulté la source (il faut renverser le mode d'entrée d'informations dans le logiciel, c'est le document qui prime, pas la personne), la base de données du logiciel ne pouvant contenir qu'une fois chaque acte

    Imaginons que tout le temps passé ces 10 dernières années par les généalogistes à resaisir et à vérifier soit passé à effectuer de nouveaux relevés !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je reprends ceci :
      " Un logiciel "parfait" en ligne aurait donc au moins deux fonctionnalités :
      - mon arbre ne serait que l'extrait d'un seul arbre, plus grand. Dans ce grand arbre, je pourrai par exemple "tagger" une personne comme étant mon ancêtre.
      - toute information ajoutée devrait être sourcée, par une personne qui a consulté la source (il faut renverser le mode d'entrée d'informations dans le logiciel, c'est le document qui prime, pas la personne), la base de données du logiciel ne pouvant contenir qu'une fois chaque acte "

      Mais cela existe ! Ancestry le fait non seulement en ligne sur votre arbre, mais aussi avec le logiciel FTM connecté à votre compte Ancestry. J'ai moi-mêmes quelques individus importés connectés à des bouts de branches, non seulement j'ai récupéré les individus mais aussi les sources (avec les pages des registres). MyHeritage est assez similaire dans ce principe.

      Supprimer
    2. Bonjour,

      Merci pour votre réponse. Je me suis inscrit sur Ancestry pour voir et après quelques recherches sur certains de mes ancêtres :
      - j'ai vu des personnes dupliquées (plusieurs fiches concernant la même personne, avec des dates/lieux de naissance/mariage/décès identiques). Il me semble que la gestion des fiches se fait par "arbre", soumis par un généalogiste (d'ailleurs chaque fiche mentionne un "propriétaire") et qu'il n'y a pas un seul arbre global. Dans le logiciel "idéal" dont je parlais, cette situation ne serait pas possible (on entre des actes, pas des personnes, et on ne peut pas rentrer un acte qui existe déjà -> par exemple : un acte de naissance - sourcé - détermine une personne et une seule, etc.).
      - j'ai vu des actes dont la source n'est pas mentionnée (cote, lieu de conservation).

      Il est dommage que l'immense base de données disponible sur Ancestry ne soit pas mieux utilisée.

      Laurent.

      Supprimer
  8. Bonjour,

    je jure que c'est pas moi qui ai écrit le commentaire précédent !...
    L'innovation c'est la réponse à des besoins peu ou mal satisfaits, faut-il encore les exprimer. L'article et les commentaires sont ici très intéressants.

    Nicolas

    RépondreSupprimer

Merci d'avance pour vos commentaires