lundi 25 février 2013

Hommage à Michel Viard, généalogiste et cousin 1/4

J'avais dit que je ferai des hommages pour cette semaine anniversaire.
Et s'il y a bien un hommage qui s'impose, c'est celui de mon lointain cousin, mais cousin cependant, Michel Viard.
Cela s'impose d'autant plus, que j'ai appris son décès, il y a peu.

Tout commence un été de 1993 ou 1994 où j'étais parti en vacances dans la Meuse.
Commençant la généalogie, j'en avais alors profité pour faire le tour de quelques mairies, dont celle de Bouconville sur Madt, petite commune à la limite de la Meurthe et Moselle, entre les côtes de Meuse et celles de Moselle, lieu de naissance de mon arrière grand-père, Marcel Viard.


Je suis allé consulté quelques actes gentiment mis à disposition par Mme le Maire de l'époque.

L'année d'après, en 1995, un certain Monsieur Viard appelle sur le fixe et se présente comme un lointain cousin.
Recherchant tous les descendants de Jean Viard né vers 1580 à Saint Mihiel, il avait entendu parler de moi en allant faire son enquête à la mairie de Bouconville. Il fut ému de découvrir une nouvelle branche de la famille Viard.
De là, de nombreux échanges ont eu lieu et il m'a énormément aidé dans mes recherches.
Étant à Bourges, et lui à Saint Dizier, il m'a proposé de faire des recherches, pour mon compte, à Bar le Duc, aux archives du Département de la Meuse, ville toute proche.

De là, s'en est suivi de nombreuses découvertes qu'il m'a fait partager : je ne lui serai jamais assez reconnaissant, à une époque où il n'y avait pas internet et seul le courrier ou un déplacement étaient possibles pour arriver à ses fins.

Je ne sais ce qu'il est advenu de toutes ses recherches ; ses enfants ont-ils repris ses études? je n'ai pas eu de réponses...et il ne semble pas qu'il ait mis ses recherches en ligne, sur geneanet notamment. 
Il a fait tant de recherches sur la lignée des Viard notamment, que j'espère que celles-ci vont être partagées. Se pose la question de la transmission, comme l'avait mentionné Sophie Boudarel sur son site, La Gazette des Ancêtres.

Michel m'a énormément aidé sur ma branche paternelle:
- sur la branche des PETIT notamment, avec les photocopies des actes consultés en archives sur la commune de Rambucourt. Les PETIT s'avéraient être originaires du Toulois (54) et plus exactement des paroisses de Mandres aux quatres tours, Andilly, Ménil la Tour...

- sur la branche des VIARD bien évidemment. Michel avait fait des recherches ascendantes mais également descendantes en essayant de retrouver toutes les lignées issues du couple Jean VIARD et Catherine LADIGUE mariés à Mécrin (55) vers 1620/1630.
Il a remonté jusqu'au XVIIème siècle grâce aux archives notariales, jusqu'au père de Jean, également appelé Jean né vers 1680 marié à une certaine Adeline X à Saint-Mihiel (55). Il avait remarqué qu'à l'époque, il n'était souvent mentionné que le prénom de l'épouse.
Il m'avait également signalé l'intérêt des archives notariales qui permettaient de suivre la vie de la famille d'une façon "fantastique" selon ses dires.
Tout cela fût possible car le notaire de Varnéville, une des communes d'origine des VIARD, était Mathias Ladigue et Hautcolas, neveux de la famille et ainsi tous les évènements sont passés par leurs études en majorité durant le XVIIème siècle.

En échange, je m'étais proposé de remonter la lignée haut-saônoise de Michel, à savoir la famille VOITOT de Fallon. Mes grand-parents habitant Lure, commune assez proche, j'ai pu, remonter une partie de sa famille, avec l'aide de mon grand-père qui s'était pris au jeu.

Je n'ai jamais pu lui rendre tout ce qu'il avait découvert sur ma famille.

Dans un prochain article, je détaillerai un peu plus et mettrai en ligne, certains documents sur la lignée des Viard, un acte notarié et le "bon père" Antoine Hautcolas, frère d'un ancêtre, et qui fait toujours l'objet d'un pèlerinage...
Je me dois de les mettre à disposition afin que toutes ses recherches n'aient pas été faites en vain.