dimanche 27 janvier 2013

Des racines de..."Céleri"... introuvables! Help....

Je parle bien de céleri en effet!
Je n'y peux rien, c'est le nom d'un de mes ancêtres qui, j'avoue, me donne beaucoup de fil à retordre.

Je veux parler de Léonard Céleri...Celery....Celleret....Selleret....Selerié...
La plus ancienne écriture de son nom est Céleri en 1741 dans la paroisse d'Aigurande, située dans le Bas-Berry (aujourd'hui département de l'Indre), à la limite de la Creuse.


Un petit historique:

Tout commence par mon ancêtre André Celleret, dont j'ai retrouvé le mariage à Saint Christophe en Boucherie (Indre) en 1781 avec Catherine Parny.
Cet acte de mariage indique que celui-ci est originaire de Crozon sur Vauvre à presque 40 km de Saint Christophe.
Je lui ai compté 6 enfants pour le moment.
Son nom de famille reste un mystère.
Je sais qu'un nom de famille n'a pas d'orthographe, surtout à l'époque! mais tout de même!
Aucun de ses enfants, ni même lui, n'ont la même orthographe de leur nom de famille.
Soit le nom se termine en -i/y, soit en -é, sans parler du début du nom qui commence soit par S- ou C- voire les deux (Selrait, Selleré, Cailleret...).

Il en de même pour son père, Léonard, dont j'ai retrouvé l'acte de décès en 1766, plus exactement le 22 octobre 1766. Il est d'ailleurs dit "mendiant" (enfin c'est ce que je lis).

Il est mentionné son âge : 80 ans ! et sur la même page du registre, son épouse, Antoinette Roux est décédée 5 jours avant, et son plus jeune fils, Silvain, 6 jours.
Je signale que Silvain n'avait que 2 ans et que par conséquent, Léonard aurait été père à 78 ans...


 Ils ont sûrement été victimes d'une maladie infectieuse pour être emportés en si peu de temps...

Méthodes de recherche:

Pour trouver le mariage de Léonard, rien ne sert de chercher à tout va.
- Les généalogistes avec des origines berrichonnes, ont la chance de disposer de beaucoup de dépouillements de registres mis en ligne par des particuliers ou associations, à savoir notamment les relevés des mariages de l'Indre mis en ligne par la Société Généalogique du Bas-Berry (SGBB).
Je trouve bien sur ces relevés les mariages des enfants, mais pas celui de Léonard, à Crozon.

- Je vais alors sur généanet pour trouver des cousins généalogiques...que je trouve, mais aucun n'a d'informations sur Léonard et Antoinette.
Pourquoi ne serais-je pas le découvreur des origines :-)?

- Je prends mon mal en patience, et je décide de décortiquer les registres de Crozon sur Vauvre et remonte petit à petit, au fil des naissance des enfants, jusqu'en 1751, et là....plus rien. Je remonte, pas de mariage, et plus de naissances...Le désespoir me guette.

- C'est là qu'il faut se réarmer de courage et appliquer la bonne vieille méthode du généalogiste (désormais appelée celle de l'escargot), à savoir, dépouiller les registres des paroisses avoisinantes.
J'avais remarqué que beaucoup de paroissiens étaient originaires d'Aigurande, paroisse avoisinante beaucoup plus grande.
Et bingo! je retrouve les baptêmes d'autres enfants jusqu'en 1741.
D'ailleurs en 1741, Léonard est appelé Pierre (il ne s'agit pas d'un autre...vu que je ne croise jamais ce nom sur d'autres pages).


Il est dit laboureur, première mention de son métier, depuis que je dépouille les registres.
En remontant, je ne trouve plus rien...

- Nouveau désespoir...ou plutôt quel suspense...qui n'a malheureusement toujours pas trouvé son terme!
Je suis allé vérifier les registres des autres communes avoisinantes, à savoir celle de l'Indre mais aussi celles de la Creuse (et notamment Lourdoueix Saint Pierre), mais plus rien.

- J'ai relu les relevés de mariage jusqu'à la limite du Cher, même Issoudun, mais rien.

- Je me suis mis alors à étudier le nom.
Sur généalogie.com, le nom se retrouve dans le Rhône, en Auvergne...
Le nom se termine quelquefois également en -é, et se rapproche alors curieusement de Célerier, patronyme courant dans la Creuse, Haute Vienne et Dordogne.
Mais je n'ai rien trouvé sur les sites de dépouillement de ces différents départements.
Et pourtant j'essaye toutes les orthographes.
De même pour Antoinette dont le nom varie entre Roux, Auroux et Aroux ; le préfixe A- ou Au- étant caractéristique du Berry (Alaurant, Aladenise, Aléonard, Aumercier...)

- Lors des dépouillements, je n'ai rien trouvé sur les collatéraux, même sur les parrains, marraines....
Antoinette Roux semble être de la région mais Léonard, j'en doute.

Conclusion: Qui peux m'aider ou me fournir des conseils et / ou autres méthodes.
Et également, qui a déjà rencontré ce nom de famille?
Merci d'avance et très bon dimanche.