samedi 15 septembre 2012

Visite du nouveau site des Archives Nationales à Pierrefitte sur Seine

Journées européennes du patrimoine 

Le nouveau site de Pierrefitte sur Seine consacré pour recevoir les archives postérieures à 1789 a ouvert ses portes pour les "JEP" 2012.
Un  lieu encore vide à première vue mais un bâtiment qui ne manque pas de séduire par son architecture.
Le site se démarque par son ampleur, son originalité, ses fenêtres ovales, sa façade en acier, ses bassins d'eau, le tout au milieu des 3 communes que sont Stains, Pierrefitte et Saint Denis, dans un quartier qui devrait en profiter je l'espère (des nouvelles lignes de tramway vont bientôt être inaugurées à quelques encablures du monument!).

Un certain gigantisme se dégage à première vue.

Une chance: il faisait beau et donc plus agréable d'admirer le résultat.

Tout de suite, on remarque les bassins, future source de zénitude pour les chercheurs et les archivistes...?:-p


Je suis arrivé à peine avant 14h30 mais il était déjà trop tard pour effectuer la visite guidée dans l'après-midi. Et pourtant, le site venait juste d'ouvrir à 14h00...pointe de déception.
Ce n'est que parti remise pour 2013!

Cependant, ouf...un film était projeté dans un auditorium (assez grand d'ailleurs!) présentant l'historique du projet.

Le documentaire a retracé l'origine du projet et les craintes des anciens directeurs des archives, voyant l'accumulation des archives et le manque de place.
Une décision fût prise d'installer le futur site à Pierrefitte tout en gardant celui de Fontainebleau...écartant l'idée d'un regroupement des archives.
Le film relate le concours de maîtrise d'oeuvre attribué à Massimilano Fuksas, l'association des amis des archives et le soutien de René Rémond, les quelques années d'envasement du projet.


Puis le projet revient sur le devant de la scène avec Jacques Chirac.

La première pierre est enfin posée en 2009.

Le documentaire fait également état des travaux de dépoussiérage des documents transférés et notamment des boîtes contenant les lois de la 1ère République.
Agnès Magnien, directrice des archives nationales, y a enfin rappelé que les archives notariales restaient à Paris, ainsi que le musée.

La visite du lieu était ponctuée d'une exposition chronologique des travaux de construction, conçue et commandée à Gilles Raynaldy.

Comme je n'ai pu faire la visite guidée, je me suis "vengé" en prenant des photos du bâtiment :-)


Le nouveau site ouvrira ses portes en janvier 2013.

RDV l'année prochaine quand les archivistes seront installés.



2 commentaires:

  1. Dommage que vous n'ayez pas pu faire la visite guidée. En tout cas, le bâtiment est trés beau !

    RépondreSupprimer
  2. Oui ce sera pour une prochaine fois :-)

    RépondreSupprimer

Tout commentaire est bon à lire :-)
Merci de m'indiquer vos noms ainsi que vos comptes twitter, facebook et blogs associés afin de vous faire connaître.