vendredi 7 septembre 2012

Fin des égarrements, reprise des recherches! par courrier...

Après quelques vacances...
...la reprise du travail...
... il est temps de reprendre sérieusement les recherches :-)

J'étais bien assidu à la veille généalogique et la rentrée fût bien fournie à ce sujet :
  • nouveaux blogs (rhit généalogie - http://www.rhit-genealogie.fr), 
  • nouveaux rdv hebdomadaires de La gazette des ancêtres sur la généalogie et la technologie : http://lagazettedesancetres.blogspot.fr/2012/09/genealogie-et-technologie-la-revue-web.html
Cependant, pas de nouveaux messages postés de ma part sur mon blog.

Malgré tout, j'avais entamé un travail de recherche: en regardant mon arbre, je me suis dit "c'est bien de remonter certaines branches, mais as-tu les infos complètes sur les ancêtres qui te sont proches" : bien entendu, non!

Les informations manquantes sur ces ascendants étaient surtout relatives à leur décès, car ayant eu lieu après 1902 en général, je ne pouvais les trouver sur la plupart des archives en ligne.

Que faire? regarder sur généanet? Oui, mais s'agissant d'ascendants assez proches (aïeux ou arrières grand-parents de mes grand-parents), je ne disposais pas de cousins généalogiques descendants de ces mêmes ancêtres.

Ne pouvant aller consulter en mairie directement, m'est venue l'idée : "mais pourquoi ne pas refaire la bonne vieille technique d'antan (:-)! = écrire à ces chers messieurs les maires pour obtenir une copie des actes d'état civil".

Lorsque j'ai commencé ma généalogie vers 15/16 ans avec mes grand-parents, c'était un des seuls moyens d'obtenir des informations lorsqu'on habitait pas la région...(excepté aller directement au service des archives départementales concernées).

Donc me voilà sélectionnant les informations manquantes et rédigeant mes 3 lettres.
A ce jour, les 3 mairies concernées m'ont répondu pour des demandes envoyées le 20 août.


Première réponse: Ville de Paris

La première réponse reçue concernait l'acte de mariage de mes arrière grand-parents, Eugène Petit et Fernande Gaillet qui s'étaient mariés en 1919 à Paris.
Pour cette demande, je n'ai pas adressé un courrier classique. Je me souvenais, en effet, via le site "service-public.fr" qu'il était dorénavant possible d'obtenir un acte d'état civil via ce site ou celui de la ville concerné.
La ville dispose d'un espace dédié à la demande d'acte d'état civil. Après avoir rempli les infos nécessaires à l'obtention non pas d'un extrait, mais d'une copie (nom et dates de naissance des époux), j'ai reçu un mail m'informant du traitement de la demande et un autre m'indiquant l'envoi de la copie à mon domicile.
Je disposais auparavant que d'une partie de l'acte ; il me manquait la 2ème page détaillant les témoins, ainsi que les signatures.
J'ai bien reçu la copie entière comme prévu.

Et bien sûr, toujours aussi ravi de recevoir une lettre, curieux d'avance d'en connaître le contenu.

2ème réponse: Mairie d'Euville (Meuse)

Après cette première réponse, mon impatience s'accrut et je finis par recevoir la 2ème réponse de la mairie d'Euville.
Je n'avais pas forcément un bon a priori sur la réponse, me souvenant des problèmes à obtenir des documents. En effet, je n'ai jamais pu obtenir les actes de naissance de mes grand-parents, et l'acte de mariage de mes arrières grand-parents mariés en 1919!
Et pourtant! Même si normalement, on ne pouvait pas communiquer d'actes datant de moins de 100 ans, j'avais toujours cru qu'il était possible d'obtenir des copies en prouvant la filiation directe avec ces personnes, chose faite à chaque demande.
Quinze ans après, je me suis dit: "pourquoi pas retenter?" et en profiter pour demander si 2 ancêtres directs n'étaient pas éventuellement décédés dans cette commune.
La réponse fût pour le moins déconcertante et j'en montre une copie délibérément.


J'avais tout d'abord demandé si 2 ancêtres auraient pu être présentes sur les registres après certaines dates. Je suppose que dans ce cas, la personne en charge de l'état civil examine les tables décennales et voit en peu de temps la présence ou non des personnes concernées.
A cela, la mairie me répond, a priori, sur l'année concernée, et non sur la période postérieure : je ne sais pas en fait si la recherche a été faite ou non après, mystère...

Le pire, c'est que pour l'acte de mariage de mes grand-parents, j'avais vraiment donné toutes les infos sur les noms de leurs parents, lieux et dates de naissance, pensant que cette fois- ci j'allais enfin recevoir la copie de l'acte...mais non! Je reçois un extrait avec filiation mais qui fait office de copie pour la mairie...je ne comprends plus...quelle frustration! Je pense que le seul moyen d'obtenir une réponse et d'aller directement en mairie.

Je suppose donc qu'il n'est pas possible d'avoir une copie même en étant un descendant direct...

3ème et dernière réponse:
Je viens de recevoir aujourd'hui la réponse.
Ma requête était le décès d'une ancêtre directe après 1926 dans la commune de Montlouis (Cher).
La réponse a mis plus de temps à venir (rentrée oblige) mais j'ai reçu la copie de l'acte de décès comme demandé...


J'avais envie de partager cette expérience pour montrer que certaines mairies peuvent être réticentes, toujours à l'heure actuelle, à communiquer certains documents.
Je tiens à préciser qu'à chaque envoi, j'insérais avec ma demande une enveloppe timbrée de retour.

En tout cas, j'ai pu observer la même impatience que j'avais lorsque j'ai commencé la généalogie: l'attente de la réponse et l'empressement d'ouvrir le courrier pour en connaître le contenu :-)

N'hésitez pas à déposer vos commentaires et me laisser vos observations.

Bonne rentrée généalogique à tous,

Benoît



8 commentaires:

  1. Benoît,
    Les actes sont maintenant communicables à partir d'un délai de 75 ans. En outre, les tables décennales sont librement consultables.
    Tu peux donc passer par l'entraide pour cette dernière recherche.
    Tu trouveras toutes les infos ici : http://www.rfgenealogie.com/s-informer/infos/nouveautes/cada-les-tables-decennales-sont-en-libre-acces-sans-delai-!
    Au besoin, fais un rappel à la loi à la mairie.

    Sophie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. @Sophie: j'avais lu l'article de la RFG sur le sujet mais l'information n'a a priori pas du tout circuler...malheureusement. Il y a 15 ans, le délai de 100 ans et donc la non communicabilité des documents se justifiait mais aujourd'hui...J'ai l'impression que les registres sont très "precious" lol.
      Je pense en effet faire un rappel de la nouvelle règlementation dans mes futurs courriers.
      Je reste frustré tout de même...mais j'ai pris la décision de faire un tour dans la Meuse pour rattraper le retard :) et notamment aux AD.

      Supprimer
  2. C'est marrant, je me suis posé la même question après un an de généalogie. Au début, l'entrain, l'envie de remonter au plus haut, en zappant souvent les dates de décès et ne notant que les mariages et baptêmes, puis, maintenant que j'ai "dégrossi" le terrain, j'ai envie d'en savoir plus sur mes ancêtres proches et leurs descendants (les frères et soeurs de mes ancêtres et leur descendance), et de prendre plus le temps de découvrir chaque famille. J'imagine qu'il est normal au début d'être empressé et curieux. Mon nouvel arbre Heredis me permet de revérifier toutes mes sources et de voir celles qui me manquent. J'aime beaucoup quand pour un ancêtre, j'ai la naissance, le mariage, le décès et tout les enfants !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi cela fait plus de 15 ans que j'ai commencé sur des périodes très diffuses...tu imagines...:-)
      Et comme toi, j'ai envie de combler les lacunes de l'arbre, surtout les récentes et comprendre un peu plus leur mode de vie

      Supprimer
    2. Quinze ans ? C'est impressionnant ! Il y a donc toujours des choses à trouver durant toutes ces années ?

      Supprimer
    3. Il y aura toujours plein de choses à découvrir.
      Pendant 10 ans, je n'ai pas pris le temps de chercher, je m'y suis remis récemment, grâce aux archives en ligne en fait.

      Supprimer
  3. Je confirme ce que dit Sophie, c'est un délai de 75 ans maintenant mais visiblement, pas tout le monde a été mis au courant car moi-même, je suis tombé ce matin même à la mairie de mon quartier sur une fonctionnaire certes trés gentille mais celle-ci me soutenait que ce n'était pas 75 ans mais 100 ans. Bref...

    Sinon, oui, moi aussi j'aime bien creuser, revenir sur certains de mes ancêtres pour en savoir plus sur ce qu'ils ont fait comme métier, là où ils ont habité, qui étaient leurs amis...etc...et ce qui est marrant c'est que bizarrement, je m'attache plus à certains sans que je sache trop pourquoi.

    Et merci de m'avoir mentionné dans votre article (-;

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mon attachement a changé au fil du temps, suivant le résultat des recherches ou la découvertes de photos...chaque personnage attire ma curiosité, toujours depuis que j'ai commencé

      Supprimer

Tout commentaire est bon à lire :-)
Merci de m'indiquer vos noms ainsi que vos comptes twitter, facebook et blogs associés afin de vous faire connaître.