mercredi 11 avril 2012

Que faire de la grand-mère...? 1/2 (sa biographie)

Biographie d'Eléonore

Anne-Marie Eléonore DUMANOIT (Dumanois) est née le 14 septembre 1848 
à Koeur la Grande dans la Meuse (Histoire de la Lorraine - Don Calmet)

Issue d'une famille de bûcherons et de charbonniers,
(ci-dessous, étape de fabrication du charbon de bois)

elle est la fille aînée de Mathieu Nicolas DUMANOIT et Anne-Marie GERARD.

 Cette aïeule a attiré très vite mon attention.

Tout d'abord, parce qu'elle était "fille mère" à l'âge de 20 ans, d'une fille, Anne-Marie Léonie, née le 20 septembre 1868 à Koeur la Grande également, et donc née de père inconnue (malheureusement pour moi...car au XIXème siècle, il n'y a plus de déclaration de grossesse comme avant la Révolution, et donc je n'ai pas de possibilités d'avoir une trace du père).
 
Jusqu'à très récemment, je pensais qu'elle n'avait eu qu'un seul enfant.
En comparant mes recherches avec celles d'autres généalogistes et en reprenant les archives d'état civil en ligne du département de la Meuse, je me suis aperçu que Léonie n'était pas fille unique.
Eléonore a eu d'autres enfants, mais toujours en tant que "mère célibataire" ; et cela, 3 autres fois!

9 ans après la naissance de Léonie, elle a accouché le 31 juillet 1877 de Louis Léon Guillaume, né également de père inconnu. Celui-ci est décédé à l'âge de 23 ans aux carrières d'Euville (Meuse), sûrement lors d'un accident.

En 1880 et 1883, elle a donné naissance à 2 autres enfants morts nés, également de père inconnu.

A aucun moment, il n'y a de mention du père, et aucune mention de mariage...

Sa fille Léonie se marie le 27 juin 1890 à Koeur la Grande avec Joseph Edmond Viard. 
Eléonore est toujours mentionnée comme célibataire.

Arrive l'année 1891 et la découverte du mariage d'Eléonore avec un homme de 17 ans son cadet, Alphonse MANGEOT,  le 28 décembre à Koeur la Grande. 
Alphonse, originaire de Metz où il est né le 25 juin 1865 (lui-aussi de père inconnu), était domestique à Koeur la Grande.

Sa fille Léonie a eu 4 enfants avec Edmond VIARD, à Bouconville sur Madt (toujours dans la Meuse), dont mon arrière grand-père Marcel Arthur VIARD ("LE" titulaire du permis de conduire en 1920...).
Elle s'est retrouvée veuve le 17 février 1902 et s'est remariée le 14 janvier 1903 à Bouconville avec Charles DIOT (dont elle a eu une fille par la suite, Olga).

C'est lors de ce mariage, que je retrouve trace d'Alphonse MANGEOT, alors âgé de 38 ans et commis de bois à Saint Mihiel (Meuse).
Le recensement effectué en 1926 dans la ville de Saint-Mihiel fait apparaître qu'Eléonore et Alphonse demeuraient rue des Capucins. Alphonse exerçait la profession de charretier.

Saint-Mihiel, ville où ils ont habité, jusqu'au décès d'Alphonse, survenu le 6 mars 1929 à Bouconville, à l'âge de 63 ans.

Entre temps, Charles DIOT, second époux de Léonie, fille d'Eléonore est décédé le 21 novembre 1927 à Bouconville, à 68 ans.

Eléonore et Léonie se retrouvent toutes les deux, veuves en 1929.
Le recensement de 1931 sur la commune de Bouconville atteste qu'elles habitent toutes les deux dans la même maison, rue du Praillon.


Malheureusement, sa fille Léonie s'éteint avant elle, le 1er janvier 1932 à l'âge de 63 ans (ci-dessous une photo d'elle avec une de ses petites-filles  - au verso de cette photo est inscrit "Souvenir de votre mère qui vous aime, signée Léonie" - sûrement à l'attention de son fils Marcel...).



Eléonore se retrouve toute seule, ses enfants et son mari étant décédés.
Son petit-fils, mon arrière grand-père, Marcel VIARD, est également déjà décédé le 19 janvier 1927 à Euville, laissant veuve mon arrière grand-mère Emilienne JACOB et ses 2 enfants, Jean et Huguette (ma grand-mère), demeurant à Euville.

Aucun des petits-enfants n'habite à Bouconville en 1932.
- Achille s'est marié à La Teste de Buch en Gironde avec Jeanne GARBAY et a eu une fille Janine née en 1927;
-  Marie Alice s'est mariée en 1920 à Yves L'HER, breton du finistère et est partie y vivre,
- Gillette s'est mariée à Louis FARQUE et sont partis vivre à Nançy.

Se pose la question: que faire de la grand-mère?...

...dans la 2ème partie, lettre de Louis FARQUE, son petit-fils par alliance à mon arrière grand-mère Emilienne, veuve de Marcel VIARD, sur la prise en charge d'Eléonore, alors âgée de 84 ans.